Pourquoi la visioconférence ne remplacera pas le voyage d’affaires

Pourquoi la visioconférence ne remplacera pas le voyage d’affaires

17 novembre 2016 0 Par MagicStay

Grand classique de la vie professionnelle, le déplacement d’affaires serait, selon certains, vouer à disparaître ; la visio-conférence devrait lui porter le coup fatal. Moins chère, moins gourmande en termes de temps, moins fatigante… il n’y aurait que des avantages à sauter le pas.

Et « sur le papier », chacun de ne peut que reconnaître que ces arguments sont convaincant.

Et pourtant…

Et pourtant, le voyage d’affaires continue d’exister et se porte plutôt bien (croissance de 1,42% en France en 2015).

Les avantages du voyage d’affaires

Beaucoup de professionnels ont encore du mal à se convertir à la visioconférence. Et même, certains en faisant usage, continuent de voyager pour les affaires.

Les raisons sont multiples.

  • ŸLa première, et qui n’est pas négligeable, est tout simplement l’habitude.

Lorsque l’on a passé plusieurs années à se déplacer pour voir ses clients, il est parfois difficile de changer.

  • ŸLa seconde est le besoin de contacts humains.

Et c’est l’un des arguments les plus communément avancés. Le fait de rencontrer un partenaire, un prospect, un client, un fournisseur en face-à-face est une expérience totalement différente qu’à travers un écran. Pour beaucoup, la visioconférence déshumanise les relations. Pour Valentin T., sales manager dans l’horlogerie de luxe, « Dans la vente, le charisme, la force de conviction sont des choses qui ne peuvent pas transparaître par la seule image ».

  • La troisième est l’efficacité.

En effet, on présente souvent la visioconférence comme un outil de simplification et d’amélioration.

Pour Julia B., chargée de mission dans la finance, « En visioconférence on décroche très vite. On remarque qu’au bout de quelques minutes, les participants regardent leur téléphone, font autre chose ; des choses qu’ils n’oseraient jamais faire avec leur interlocuteur en face ».

Une pratique hybride

Mais il n’y a pas d’un côté les professionnels qui voyagent et de l’autre ceux qui n’utilisent que les visioconférences.

Dans la réalité, les professionnels ont déjà commencé à adopter la visioconférence, tout en continuant de voyager.

Ce qui a changé, c’est la manière de voyager : la durée, les motivations, les modes d’hébergement et de transports…

Selon le dernier baromètre des voyageurs d’affaires, ils sont toujours plus nombreux à estimer que certains déplacements pourraient être remplacés par des visioconférences. Et cela, surtout pour les déplacements internes, entre succursales.

 

Mais le voyage d’affaires reste important, surtout pour la prospection. Et les professionnels en déplacement sont à l’affût des dernières tendances.

C’est ainsi que de nouvelles habitudes émergent, que ce soit le bleisure (mélange de voyage d’affaires et de voyage d’agrément), ou la location d’appartements en courte-durée, comme avec MagicStay, qui intéresse 62% des voyageurs selon notre étude.

 

Comme bien souvent avec deux modèles que l’on oppose au départ, l’avenir devrait être fait d’une cohabitation des deux méthodes, chacune correspondant à des besoins particuliers.