Le bleisure, premier bilan

Le bleisure, premier bilan

3 mai 2016 0 Par MagicStay

 

Depuis quelques mois, le terme de bleisure a beaucoup fait parler de lui (voir notre article à ce sujet). Vu comme une nouvelle évolution du voyage d’affaires, un modèle qui devait s’imposer auprès de tous.

Vient aujourd’hui l’heure de faire un premier bilan.

 

Un phénomène qui explose

 

Si le terme de bleisure est nouveau, la réalité qu’il recouvre ne l’est pas.

Des voyageurs d’affaires ont toujours profité de leurs déplacements pour faire du tourisme, amener leurs proches…

Ce qui est nouveau, c’est sa démocratisation. Deux facteurs entrent en jeu. D’une part la multiplication des déplacements, notamment à l’étranger. Mais aussi l’arrivée dans le monde de l’entreprise d’une nouvelle génération plus ouverte à mixer vie professionnelle et vie privée.

 

C’est aujourd’hui une large majorité des pros en déplacement qui a déjà fait ce choix. Cela va du déjeuner en ville à la visite de musée. Voir la prolongation du séjour ou le fait d’amener son (sa) conjoint(e) avec soi.

 

Les entreprises commencent à s’adapter

 

Bien sûr, les sociétés sont dans les premières concernées par ce phénomène.

 

Certaines ont ainsi intégré ce mode de voyage à leurs politiques voyage.

 

D’autres restent cependant assez réticentes à sauter le pas. Cela pour des raisons de sécurité, d’assurance.

 

C’est pour ces raisons que MagicStay.com propose des assurances à ses voyageurs, un listing des équipements de sécurité de ses logements. Et d’autres services vont arriver…

 

Qui est ce voyageur bleisure ?

 

Tout d’abord, si toutes les générations et tous les sexes sont conquis, on constate que les plus jeunes sont les plus ouverts à ce nouveau type de déplacement.

De leur côté, les femmes sont plus pratiquantes que les hommes.

 

Toutes les statistiques sont à retrouver dans cet article :

http://www.deplacementspros.com/Le-Bleisure-attire-les-voyageuses-d-affaires_a37121.html